Mesurer la qualité

Les hôpitaux membres d’IQM se sont mis d’accord d’adopter de manière transversale des valeurs cibles communes. Dans le cas d’un résultat hors norme, il faut faire des analyses supplémentaires et prendre éventuellement des mesures appropriées. Il faut examiner si la particularité est due à un problème de qualité. Dans ce cas, il faut élaborer activement des propositions d’amélioration concrètes et prendre des mesures adéquates.

Les indicateurs de qualité

Les hôpitaux d’IQM utilisent les German Inpatient Quality Indicators (G-IQI), les membres suisses utilisent la version adaptée des Swiss Inpatient Quality Indicators (CH-IQI). Le système des forfaits par cas DRG offre la possibilité de déduire des informations de qualité de longue portée à l’aide des données administratives de routine des hôpitaux (données de facturation). La version actuelle de G-IQI /CH-IQI 5.2 contient plus de 380 ratios/indicateurs de résultats, de volumes et de procédures pour plus de 60 tableaux cliniques et traitements médicaux significatifs. Les indicateurs G-IQI / CH-IQI sont continuellement améliorés.

 

Les « indicateurs de qualité des hôpitaux suisses de soins aigus » contiennent des données relatives aux traitements appliqués dans les hôpitaux suisses depuis 2008. Les nombres de cas, divers pourcentages (p. ex., taux de césarienne), les taux de mortalité pour certaines pathologies et interventions ainsi que des durées de séjour sélectionnées y sont notamment présentés. Les indicateurs de qualité des hôpitaux suisses de soins aigus sont publiés par l’Office fédéral de la santé publique.         (Source: Office fédéral de la santé publique, Suisse)

 

Mesure de la qualité – sur la base de données de routine

Le système des forfaits par cas DRG offre la possibilité de déduire des informations de qualité de longue portée à l’aide des données administratives de routine des hôpitaux (données de facturation) : chaque prestation dans l’hôpital est codée lors de la facturation et représentée en rapport avec les diagnostics et les procédures (Codes ICD et OPS/CHOP). Ces données de routine sont examinées par les payeurs, elles concernent tous les patients traités et elles sont disponibles à court terme. La mesure de la qualité sur la base des données de routine signifie une haute efficacité, parce qu’on arrive – sans effort de documentation supplémentaire – à une objectivité grâce aux conditions égales pour tous et à un contrôle facile. L’hôpital a l’occasion de déduire rapidement des potentiels d’amélioration des résultats de qualité, des processus de traitement et des structures.

 

Outre les indicateurs G-IQI, tous les hôpitaux d’IQM en Allemagne utilisent également les Patient Safety Indicators (PSI) de l’Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ).